Un Arbre pour la Wallonie picarde, c’est un projet citoyen qui ambitionne de planter 350.000 arbres, soit un par habitant, d’ici à 2025. Nichées entre Lille et Bruxelles, les 23 communes de Wallonie picarde souhaitent ainsi consolider leur statut de poumon vert entre ces deux métropoles.

Depuis le printemps 2017, grâce à des incitants financiers et à des conseils sur la plantation, les citoyens, associations, écoles, administrations et entreprises sont invités à planter des arbres d’essences locales et aux vertus multiples. Et par la même occasion, ils contribuent à relever des défis paysagers, environnementaux et climatiques majeurs. En 2018, la première opération « Årbrënkit » avait permis de planter quelque 62.000 arbres. Au total des 104.000 arbres déjà plantés, ce sont pas moins de 3.100 tonnes de CO2 qui pourront être absorbées chaque année, soit l’équivalent de la pollution moyenne de 1.700 voitures sur leurs trajets de toute une année ! Et les arbres fruitiers qui ont fait l’objet de cette campagne donneront à terme près de 240 tonnes de fruits ! 

Le projet « Un Arbre pour la Wallonie picarde » a été impulsé par le Conseil de Développement, est porté par le Parc Naturel des Plaines de l’Escaut et le parc Naturel du Pays des Collines, ainsi que l’ASBL Wapi 2025, et reste soutenu par la Province de Hainaut dans le cadre de son projet de supracommunalité (https://supracom.hainaut.be/). Après le  grand public, sensibilisé et appelé à planter en 2018, le projet mobilise cette fois prioritairement les entreprises, écoles, associations, agriculteurs et communes pour profiter de l’effet d’échelle de ces « gros planteurs » potentiels. 

Pour cet automne 2019, Un Arbre pour la Wallonie picarde organise donc une vaste opération de sensibilisation de ces publics, afin qu’ils réservent leurs kits de plantation d’arbres et haies. Toujours sous le vocable « Årbrënkit », mais avec les extension .pro, .school, .org .farm et .city, l’opération est soutenue par une campagne de communication décalée.